AROMATHÉRAPIE

HISTOIRE

La connaissance des plantes remonte à l’aube de l’humanité. Les plus anciens témoignages de leur usage subsistent en Egypte et en Mésopotamie. Les grecs, avec Hippocrate, seront les premiers à étudier leurs propriétés. Après les apports de la médecine arabe, la phytothérapie se perpétue en occident. Ce n’est qu’au XIXème siècle, avec le développement de la chimie et de la pharmacie, que les actifs des plantes sont isolés.

La France a bénéficié de plusieurs grandes personnalités qui ont développé l’aromathérapie de manière scientifique :

En 1935, c’est le chimiste René-Maurice Gattefossé qui utilise pour la première fois le terme « aromathérapie ». Il ouvre la voie à la pratique moderne en étudiant de manière scientifique les propriétés des huiles essentielles.

Les recherches de René-Maurice Gattefossé ont été reprises et développées après la seconde guerre mondiale par le docteur Jean Valnet.

Puis Pierre Franchomme développera le concept de l’énergétique des huiles essentielles et la notion fondamentale de chémotype. Le chémotype indique le composant biochimique majoritaire présent dans une huile. Cette variabilité chimique est largement influencée par l’environnement et le climat. Ainsi, des huiles issues d’une même plante auront des effets très différents.

PRINCIPE

L’aromathérapie est la branche la plus récente de la phytothérapie (médecine fondée sur les extraits de plantes et les principes actifs naturels). Elle utilise les huiles essentielles à des fins thérapeutiques.

Les huiles essentielles sont extraites des plantes, en général par distillation. Ce sont les molécules volatiles du végétal qui sont libérées par ce procédé et récupérées sous forme liquide.

Le produit obtenu est un concentré des principes actifs des plantes aromatiques dont il est issu. Une huile essentielle peut contenir jusqu’à 250 molécules différentes…

Il est possible d’utiliser les huiles essentielles de manière unitaire pour faire face à la plupart des maux de la vie quotidienne. Elles s’emploient en diffusion, en inhalation, en application cutanée ou par voie orale.

Les huiles essentielles sont puissantes et nécessitent des précautions d’emploi (voir ci-dessous). Elles peuvent se révéler irritantes, photo-sensibilisantes ou même toxiques pour le foie. Il est donc indispensable de prendre conseil auprès d’un spécialiste avant usage.

En aromathérapie thérapeutique, les huiles essentielles sont préparées en synergie : plusieurs huiles sont associées pour répondre aux besoins de la personne, avec un usage et un dosage adaptés. Ces synergies peuvent être ciblées sur un état particulier ou travailler sur un spectre plus large.

Lorsque les huiles essentielles ne peuvent être utilisées pures, elles sont diluées dans une huile végétale qui permettra une meilleure diffusion à travers la peau, apportera ses propres bienfaits et amènera à l’épiderme des éléments nécessaires à sa vitalité.

Il existe également des eaux florales (ou hydrolats) issues de la distillation et qui sont moins concentrées en molécules actives. Elles s’utilisent notamment pour les personnes sensibles (femmes enceintes, bébés, personnes âgées).

BIENFAITS

Les huiles essentielles ont des effets sur :

  • Le système nerveux (anxiété, stress, insomnie, …)
  • L’activité cardiaque et la circulation (tension artérielle, …)
  • Le système respiratoire (expectorant, fluidifiant, …)
  • L’activité digestive (stimulation, …)
  • Le système hormonal (bouffées de chaleur, …)
  • La réponse immunologique (allergies, eczéma, …)
  • Les bactéries, virus, champignons
  • Les inflammations (articulaires, …)

PRÉCAUTIONS

Ces précautions sont données de manière générale. En cas de doute, prenez conseil auprès d’une personne formée en aromathérapie :

  • Pas d’utilisation chez la femme enceinte ou allaitante
  • Pas d’utilisation chez l’enfant de moins de 7 ans sans avis médical
  • Pas d’utilisation chez les personnes âgées sans avis médical
  • Pas d’utilisation en cas de d’épilepsie (même crise ancienne)
  • Réaliser un test d’allergie avant usage
  • Ne pas utiliser pure sauf mention contraire
  • Respecter le dosage prescrit
  • Ne pas utiliser en continu
  • Ne pas diffuser en continu ou en présence de jeunes enfants
  • Utiliser des huiles 100% pures, naturelles et biologiques
  • Ne pas exposer les huiles au soleil, ni les chauffer ou refroidir artificiellement
  • Ne pas appliquer au niveau des yeux, des oreilles, du nez et des muqueuses
  • Se laver les mains à l’eau et au savon après application
  • Ne pas laisser à la portée des enfants

En cas de problème lors d’une manipulation, appelez un centre antipoison.

Centre antipoison de Lyon : 04 72 11 69 11